publicité

Améliorer l’accès aux soins et l’observance du projet de soins global de patients avec comorbidité psychiatrique, somatique et sociale

Améliorer l’accès aux soins et l’observance du projet de soins global de patients avec comorbidité psychiatrique, somatique et sociale

Les personnes souffrant de pathologies chroniques associées à des troubles psychiatriques sévères et à une précarité sociale ont de grandes difficultés à adhérer au plan de soins proposé par leur médecin traitant. En particulier l’observance du traitement psychotrope est souvent aléatoire. Mais il en est de même pour le traitement de la pathologie chronique et la nécessaire éducation thérapeutique.

La malnutrition et la précarité sociale qui accompagnent souvent ce genre de situations complexes éloignent également le patient du plan de soins.en lire plus

La coordination des intervenants principaux (médecin traitant, psychiatre ou psychologue, pharmacien et assistante sociale) est rendue difficile par les multiples ruptures de trajectoires de vie.site officiel

Il en résulte de fréquentes décompensations somatiques, psychiatriques ou sociales avec de fréquents recours à l’hospitalisation et une aggravation plus rapide de l’état de santé.hallu motion égaliseur orteil tordu

Les intervenants consacrent plus de temps soignant pour résoudre les problèmes d’accompagnement du plan de soins. Ces patients peu autonomes nécessitent un plus grand travail de coordination entre les professionnels de santé, les professionnels médico-sociaux et les travailleurs sociaux. Cela va de la simple prise de rendez-vous, à l’organisation du parcours de soins et à la transmission du dossier.flexa plus dosage

Les liens avec le CCAS, les services hospitaliers spécialisés, les réseaux hospitaliers et les réseaux de soins mériteraient d’être renforcés pour offrir des solutions dans les phases précédant les décompensations.hallu forte action

Les actions à mener sont l’identification, la valorisation, l’évaluation et l’amélioration du suivi commun avec les pharmacies d’officine.site officiel

Il est important de mettre en place régulièrement des réunions de concertation pluridisciplinaire avec le médecin traitant, le psychiatre ou le psychologue, le pharmacien et l’assistante sociale.potenga capsules

D’autre part le renforcement des liens avec les services hospitaliers spécialisés, les réseaux hospitaliers et les réseaux de soins actifs autour de la maison de santé est à étudier.vimax

Ce projet concerne, parmi les patients ayant leur médecin traitant à la maison de santé, environ 50 personnes qui ont été identifiées comme souffrant de pathologies chroniques associées à des troubles psychiatriques sévères et à une précarité sociale.

Sur le plan des professionnels, il concernera 6 psychiatres ou psychologues, 3 pharmaciens, 1 assistante sociale, le CCAS, les services hospitaliers spécialisés, les réseaux hospitaliers et les réseaux de soins actifs autour de la maison de santé

publicité

Retraite

Combien percevrez-vous lorsque vous serez à la retraite ? Pour le savoir, nous vous...

publicité
publicité